Décryptons ensemble le monde du Digital Learning

Entre les MOOCs, l’e-learning ou le Serious Game, difficile de s’y retrouver. C’est le moment de faire le point sur toutes ces notions et d’évoquer l’avenir du monde de la formation.

 

Décryptons ensemble le monde du Digital Learning

 

Le numérique transforme le monde de la formation

La formation obéit désormais à de nouvelles exigences induites par les nouveaux comportements et usages en matière d’apprentissage. Raccourcissement des formats, rapidité d’utilisation, simplicité de création, réutilisation des supports sur le web… les outils de formation doivent s’adapter et évoluer. Aujourd’hui, on n’échappe plus au numérique. Et le monde de la formation a tout à gagner en utilisant par exemple les nouveaux supports technologiques à disposition (smartphones, tablettes numériques…). Sans oublier pour autant le présentiel, découvrez les nouvelles techniques d’apprentissage qui dynamiseront vos formations.

 

Les MOOCs au service de la formation professionnelle

La croissance des MOOCs (Massive Open Online Courses) est en marche. Proposés par les universités prestigieuses, ces cours en ligne ouverts à tous trouvent désormais leur place en entreprise. Les MOOCs sont en effet être de très bons outils pour la gestion des compétences et offrent une grande souplesse dans la mécanique d’apprentissage. Ici, l’engagement personnel est au cœur du dispositif. Ces cours imposent, en effet certaines, contraintes comme l’endurance (durée moyenne de 10 à 12 semaines), la production de travail personnel obligatoire ou encore le respect d’échéances. Mais attention, pour que les MOOCs soient efficaces, l’entreprise doit identifier pertinemment les meilleurs modules, adaptés aux besoins des collaborateurs. Voici un excellent moyen d’obtenir une certification issue des plus grandes écoles (Harvard, Yale ou le MIT) ! Plutôt sympa sur le CV.

 

Mobile et social learning

Le Mobile Learning est une formation e-Learning adaptée aux usages mobiles des apprenants. Cette technique permet de délivrer des formations à distance « à petites doses » sur smartphones ou tablettes tactiles. Cette technique est idéale pour les collaborateurs souvent en déplacements. Le mobile learning permet en outre d’effectuer des exercices d’entraînement accessibles à tout moment et de développer de nouvelles activités grâce aux fonctionnalités mobiles (photo, film, mails, médias sociaux, etc.).

Pour aller encore plus loin vers l’interactivité, le social learning a fait son apparition. Jouant sur la dimension sociale du Web 2.0, cette technique se définit comme une application collaborative où les apprenants peuvent échanger et partager leurs connaissances. Vous allez me dire : « Oui, mais les employés vont passer leur temps sur Facebook ! ». Ce serait réduire les champs d’applications du social learning. Il n’y a pas que les réseaux sociaux. Avez-vous pensé aux opportunités offertes par les blogs, le micro-blogging ou les wikis ? Et les réseaux sociaux ne se résument pas à Facebook. Viadeo ou LinkedIn peuvent également être de véritables opportunités pour l’entreprise.

Ici,  l’échange, le partage font progresser l’ensemble des apprenants ! Quand on sait qu’une audience capitalise 80% des connaissances…

 

Et vous, avez-vous déjà testé ces nouvelles techniques d’apprentissage ? Des retours d’expériences ?

 

Sources : Les Echos (12/02/2014), E-learning Letter (13/12/2013)

Post comment