Etude Idate : le marché du jeu vidéo à plein régime

54 milliards d’euros en 2013. Le marché mondial des jeux vidéo devrait représenter 82 milliards d’euros en 2017, soit une croissance de 11% par an. Un marché qui ne connaît pas la crise…

 

Etude Idate : le marché du jeu vidéo à plein régime

 

Le marché des jeux vidéo voit la vie en rose

Le marché des jeux vidéo est au beau fixe, selon une récente étude de l’Idate, avec une croissance moyenne de 11% par an prévue jusqu’en 2017. Le marché mondial des jeux vidéo (y compris les équipements) devrait passer de 54 milliards d’euros en 2013 à 82 milliards en 2017. Les consoles de salon, qui représentent aujourd’hui 31% du marché, devraient occuper 40% du marché total en 2017. Cela est dû notamment à la sortie des consoles de nouvelle génération : PS4 (Sony), Xbox One (Microsoft) et Wii U (Nintendo). Les consoles portables, qui représentent 22% du marché en 2013, devraient reculer à 13% en 2017 face à la concurrence de plus en plus vive des jeux mobiles et sur les réseaux sociaux.
 

Le boom du jeu mobile confirmé

L’AFJV nous avait déjà annoncé une explosion du jeu mobile  avec un chiffre d’affaires estimé à 24 milliards de dollars en 2016. Cela est vérifié par cette nouvelle étude qui annonce une croissance moyenne de 11,4% pour les jeux en ligne et de 12,2% pour les jeux nomades entre 2013 et 2017. Ainsi, près des deux tiers des revenus du marché du jeu vidéo sont issus de la distribution dématérialisée et du paiement en ligne. Inutile de vous rappeler le succès d’un Candy Crush ou d’un Angry Birds. Ceux qui prennent les transports en commun ont surement aperçu des joueurs obnubilés par les bonbons magiques !
 

La tendance sociale s’intensifie

Les joueurs apprécient la possibilité de pouvoir partager leurs scores et leurs jeux favoris sur les réseaux sociaux. L’étude révèle que les éditeurs traditionnels ont pris du retard sur cette dynamique. Que ce soit sur mobile ou sur les réseaux sociaux, Electronic Art ou Ubisoft par exemple prennent seulement conscience depuis quelques mois de l’enjeu. Ainsi, seulement deux éditeurs de jeux traditionnels étaient présents dans le top 20 des jeux par revenus sur l’App Store et aucun sur Google Play (Android Market) en 2012. Ces derniers devront s’adapter pour profiter de la manne des jeux sociaux et mobiles et toucher ainsi davantage de joueurs.

 

Sources : Les Echos (05/12/2013), Zone-Numérique (08/12/2013)

Post comment