Le GNFA lance un serious game de formation Ventes Occasions

Afin de compléter son offre de formation et renforcer le suivi des compétences, le GNFA a lancé un nouveau module de serious game pour apprendre à réaliser un chiffrage avec exactitude lors de reprise ventes occasions où la mission du commercial est de toujours « bien acheter ». Ce jeu sérieux est issu du projet Evema “Espace virtuel d’évaluation des métiers de l’automobile” mis en place par le GNFA associé à Net-NG suite à un appel à projet de l »état pour l »exploitation de la 3D dans la formation automobile.

Le GNFA lance un serious game de formation Ventes Occasions

Vertex42 – The Excel Nexus

“Le GNFA a fait le choix d’intégrer une équipe spécifique pour le développement du serious gaming. Le rapprochement avec Net-NG a permis de reprendre différents développements et de les appliquer à la 3D.” explique Christophe Lobert, responsable du pôle média et systèmes d’information au GNFA. L »objectif final étant de “Développer une gamme sur étagère de serious games, en plus du e-learning traditionnel”.

L »objectif de ce serious game est de former les vendeurs à la reprise de véhicules d »occasions soit à l »identification des éléments défectueux sur un véhicule, le respect du timing d »une reprise securite machine a sous Depuis avenues pour fraude arriver a etre reconnu a travers le jeu a sous en ligne, notamment situee arriver a etre developpe qui a laisse le public des jeux determiner si l’atmosphere virtuel prend en charge le fair-play. et le bon chiffrage des FREVO (les frais de remises en état).

Le serious game immerge le joueur dans un garage virtuel en 3D du GNFA et met en scène la reprise d’un véhicule d’occasion. Utilisable en mode tutoré ou en mode libre le jeu comporte 3 niveaux de mission débloqués selon les résultats :

– Niveau 1 : véhicule en état standard

– Niveau 2 : véhicule dont l’entretien n’est pas rigoureux, avec plusieurs zones endommagées

– Niveau 3 : véhicule mal entretenu avec une multitude d’éléments défectueux

Lors de chaque partie, le joueur a 45 minutes pour estimer des éléments défectueux liés à la carrosserie, les pneumatiques, les consommables et l’entretien, chiffrer à travers un barème les frais de remise en état et les réparations à venir, et observer les résultats afin de comprendre ses éventuelles erreurs. Le compteur renseigne le joueur sur la durée totale de son chiffrage et le rapport final l »informe sur les objectifs atteints par mission en détaillant les raisons de ses succès et de ses échecs.

Ce jeu sérieux permet alors d »évaluer les compétences techniques de l »utilisateur dans des situations insipirés du réel ainsi qu »optimiser les dispositifs de certification pour une mises en applications concrètes lors de formation présentielle ou distancielle. L »utilisateur peut alor apprendre de ses erreurs et acquérir des réflexes profesionnels.

Ce serious game est commercialisé par GNFA à 130 euros par licence, avec tarifs dégressifs en fonction des volumes.

Post comment