L’advergame : un média à part entière

Advergame promotionnel, casual advergame, advergame “sérieux”… Autant de jeux publicitaires qui permettent à la marque de promouvoir ses produits et ses valeurs de manière ludique. L’advergame évolue également en fonction de la croissance des réseaux sociaux et des plateformes mobiles. Les marques l’ont bien compris et s’adaptent aux nouveaux usages des consommateurs. Découvrez les tendances de l’advergaming qui font de ce moyen de communication un véritable média pour les annonceurs.

 

L’advergame : un média à part entière

L’advergame un média 2.0
L’advergame  – contraction de l’anglais advertising (publicité) et game (jeu) – est un outil de communication performant pour les annonceurs. L’advergame est devenu un véritable média ludique et non intrusif et répond à des objectifs marketing multiples : branding, collecte de contacts, formation, sensibilisation. Le recours au jeu et plus précisément à l’advergame est à rapprocher de la croissance de Facebook et de l’émergence des supports mobiles, devenant des plateformes de jeux pour les socionautes et mobinautes. Les marques ont su s’adapter à ces nouveaux comportements et proposent désormais des jeux à leur image afin d’engager davantage leur communauté et développer de l’interactivité avec leurs fans.

Il existe différents types d’advergames des plus classiques permettant d’apporter un côté ludique mais dont la rétention est limitée, aux plus aboutis permettant d’engager les utilisateurs sur plusieurs heures voire plusieurs jours.

 

L’advergame promotionnel
L’advergame promotionnel (Holyday On Ice de Carrefour par exemple ou Herta ci-dessous) repose sur des basiques bien rodés comme le quizz ou le jeu-concours « instant-gagnant ». A grand renfort d‘accroches percutantes (Participez au quizz et tentez de gagner un Ipad ») ou de promesses de gains (« Gagnez 5€ en 30s »), ce type d’advergame permet de mettre en lumière la marque sur une courte période. Ces jeux servent principalement à recruter de nouveaux consommateurs ou à collecter des données précises. L’advergame promotionnel présente l’avantage d’être rapide à mettre en place pour un faible coût de développement. Néanmoins, l’interactivité et l’aspect ludique sont peu présents.

 

Advergame promotionnel Herta

Le casual advergame
Le casual advergame vise une large audience et se caractérise par un niveau de difficulté assez faible. Dans ces jeux, les produits et personnages de la marque sont au cœur du gameplay. Spontex en est un parfait exemple où vous incarnez la mascotte de la marque. Cette dernière navigue dans les canalisations d’une cuisine à la poursuite de différentes éponges et vous permet ainsi de débloquer de nombreux bonus. Voici un bon moyen de favoriser l’interactivité de manière ludique tout en communiquant sur vos produits.

 

L’advergame « sérieux »
L’advergame « sérieux » est plus abouti et propulse généralement les utilisateurs aux commandes de la marque. Orange a lancé en mars le jeu Facebook Hellopolys, dont le but est de construire le réseau de télécommunication d’une ville. Le joueur est ici davantage impliqué et doit créer, entretenir et développer un réseau fixe et mobile de sa ville grâce aux liaisons ADSL, à la 2G, 3G, 4G et à la fibre. (Pour plus d’informations : Orange lance le nouveau jeu Facebook HelloPolys). De même, Subway a lancé à l’échelle internationale le jeu « Build your own virtual SUBWAY store. Ce jeu publicitaire consiste à promouvoir le système de franchise de la marque et encourager l’entreprenariat (Pour plus de détails : La restauration rapide se lance dans l’advergaming). Ces jeux permettent d’engager davantage le joueur et de communiquer sur les enjeux et les valeurs de la marque.

 Jeu Hellopolys Orange

 

Le placement de produit
Vous connaissez déjà le placement de produit dans les films ou les séries. Eh bien, cette technique de promotion existe également à travers l’advergame. Il s’agit de s’appuyer sur un jeu existant afin d’y intégrer les produits de sa marque. L’exemple le plus marquant reste celui de la présence de McDonald’s dans Farmville.

Au-delà de sa capacité à capter et engager une audience, l’advergame permet de créer du buzz et acquérir davantage de trafic. Il encourage les utilisateurs les plus engagés à inviter leurs amis pour débloquer de nouveaux bonus ou évoluer dans leur partie. Cet atout particulièrement recherché par les marques a contribué à augmenter considérablement le nombre d’advergames. Facebook en est le principal bénéficiaire où les grandes marques disposent désormais pour la plupart de leur propre jeu publicitaire.

 

Cliquez ici pour retrouver l’intégralité de cet article sur le site Emarketing.fr (24/04/2013)

Post comment