Le Serious Game devient un outil majeur en e-santé

Aujourd’hui, les domaines d’applications des Serious Games dans le domaine de la santé sont très divers. Ils peuvent être destinés à l’éducation, à la prévention, à la publicité, aux soins et s’adressent aussi bien aux professionnels de santé qu’au grand public, en passant par les étudiants avec un apport pédagogique indéniable lié à l’immersion du « joueur » dans un environnement santé.

 

Officiellement, les Serious Games seraient nés en 2002, via « America Army » jeu de simulation des exercices d’entrainement de l’armée américaine. Toutefois il est intéressant de noter que dès 1992, des jeux édités sur Super Nintendo et PC montraient déjà les mécanismes de scénarisation très proches de ceux qui font la philosophie des Serious Games appliqués à la santé. La thématique de ces jeux était orientés vers le diabète (Captain Novolin – 1992 / Packy & marlon – 1994).

Aujourd’hui, les domaines d’applications des Serious Games dans le domaine de la santé sont très divers. Ils peuvent être destinés à l’éducation, à la prévention, à la publicité, aux soins et s’adressent aussi bien aux professionnels de santé qu’au grand public, en passant par les étudiants avec un apport pédagogique indéniable lié à l’immersion du « joueur » dans un environnement santé.

Outil de formation du corps médical

Répondant aux besoins de formation basés sur l’expérimentation en temps réel et avec le support de la représentation virtuelle, incontournables pour former de jeunes médecins notamment. L’exemple le plus marquant pour cet objectif de formation fut « Pulse » un Serious Games d’origine américaine à destination des professionnels de santé. A l’initiative de Texas A&M University-Corpus Christi financé par le congrès américain (la Navy) et réalisé par Breakaway. Cet outil de simulation 3D dédié aux professionnels de santé, visant à l’apprentissage des gestes médicaux complexes et des savoirs techniques, existe également en version française, et est distribué en France par l’agence Interaction Healthcare.

Vidéo de présentation de Pulse

Crédo qui semble intéresser l’entreprise EMCO3 spécialisée dans la modélisation multi-échelle d’organes et la création d’outils d’aide au diagnostic, puisqu’elle vient de mettre au point un Serious Game destiné aux étudiants en médecine : MDAdvisor. Simulation d’une consultation médicale permettant de mettre en application toutes les étapes du diagnostic : recueil d’information, prise de notes simultanées, examen physique avec instruments…

Vidéo de présentation de MDAdvisor

D’autre part, le Serious Game peut devenir une aide aux patients et s’intégrer dans un schéma thérapeutique auprès de malades.

C’est sur ce secteur que se positionne notamment le groupe Genious avec plusieurs réalisations comme le MoJOS (Moteur de Jeux Orienté Santé), lauréat de l’appel à projets « Serious Games » du plan de relance en 2009, et qui fait l’objet d’une étude menée au sein des CHU de Montpellier. Etude sous la forme d’un PHRC (Programme Hospitalier de Recherche Clinique) et a pour objectif de mesurer l’efficacité de l’utilisation des Serious Games en rééducation fonctionnelle des membres supérieurs auprès des victimes d’AVC.

L’objectif ici, est d’utiliser le Serious Games comme médicament dans une démarche de rééducation fonctionnelle innovante en accompagnant les patients atteints de déficiences motrices liés à des AVC en leur proposant des jeux accessibles par la Kinect. Une rééducation fonctionnelle, innovante et conviviale qui est sur le point de révolutionner les usages entre patients et thérapeutes.

Projet MojOs : http://vimeo.com/39258908

Reportage France 5 : http://vimeo.com/32771148

Autre réalisation issue des développements au sein du projet MoJOS, « VoracyFish » un Serious Game multijoueurs de rééducation fonctionnelle du membre supérieur. C’est un jeu d’exploration et d’aventure qui fonctionne en ligne sur n’importe quel navigateur. Le patient/joueur incarne un poisson vorace et solitaire « Voracy » qu’il pilote avec son bras et sa main via une Kinect…ou d’autres périphériques (la souris, les tablettes graphiques et tactiles, la X-BOX, les TV connectées…). http://www.voracyfish.fr/

Diverses pathologies sont « traitées » à l’aide des Serious Games. Tel Mucoplay, Serious Game au service du « joueur malade» atteint de mucoviscidose. Voir la présentation du projet lors du FORMATIC 2012.

Citons également la plateforme gluciweb.com hébergeant des Serious Games, supports d’éducation pour les patients souffrant de diabète de type 1. Plusieurs Serious Game sont proposés (Time Out, l’affaire Birman…) par l’association les diablotines avec l’appui de la société zippyware, vers les patients afin de développer leurs connaissances dans le domaine du diabète de type 1. Les outils développés sont évalués par des études cliniques en pédiatrie ou chez l’adulte.

http://www.gluciweb.com

Mais avant tout traitement, il est nécessaire de poser un diagnostic. Un domaine où le Serious Game peut être également utilisé.

Comme le démontre le projet Az@GAME, qui diagnostique l’évolution de la maladie d’Alzheimer et assimilées. Vidéo du programme

Pour découvrir la suite de l’article cliquez sur ce lien.

Post comment