Serious Game et éducation : enseigner par le jeu, c’est possible !

Fini les Adibou, les rétroprojecteurs et autres PowerPoint barbants en salle de classe ! Bienvenue dans l’ère du ludique et des serious games éducatifs directement jouables à l’école. L’enseignement vit-il sa révolution ?

 

 

MOOC, Serious Game : l’éducation en pleine mutation…
Les techniques d’enseignement sont en perpétuelles évolutions dans l’optique de donner une « meilleure » éducation aux élèves. On parle aujourd’hui des MOOCs (massive open online course) où des milliers d’élèves peuvent avoir un accès en ligne à des cours de l’enseignement supérieur. D’autres tendances ont vu le jour comme l’introduction des serious games dans le monde de l’éducation. Voici quelques facteurs qui ont permis au jeu de faire son entrée dans les salles de classe :

–    Baisse des coûts de production des jeux,
–    Matériel informatique omniprésent,
–    Connectivité aux réseaux bien meilleure que dans le passé
–    Exigence de résultats

Néanmoins, le jeu a parfois mauvaise réputation. Mais comment peut-on se passer de ces opportunités en sachant que les Digital Natives sont nés dans le monde du gaming et des nouvelles technologies (smartphones, tablettes numériques, ordinateurs, 3D…) ? Le jeu est ici un moyen d’engager et de motiver davantage les élèves, et ce de manière ludique et originale.

 

Quest to Learn, une école où le jeu est roi
L’expérimentation du jeu dans le contexte scolaire se déroule actuellement dans un collège new-yorkais, avec Quest to Learn, où le jeu est au cœur de l’enseignement. Les élèves sont amenés à concevoir leur propre jeu et à apprendre des notions complexes tout en jouant. Les jeux vidéo sont, ici, considérés comme des outils puissants pour favoriser l’exploration intellectuelle. Dans ce cadre, l’école est pensée comme un lieu plus participatif, captivant et plus amusant, sans oublier bien entendu la transmission du savoir. Une tendance serait-elle en train de naître ?

 

Serious Game et éducation : enseigner par le jeu, c’est possible !

Apprendre en jouant ? Les exemples ne manquent pas…
D’autres tentatives d’intégration du jeu dans les salles de classe, à moindre échelle, ont vu le jour pour donner plus d’attrait à l’école et favoriser le travail d’équipe. C’est le cas de World of Classcraft basé sur l’univers d’Heroic Fantasy du jeu World of Warcraft. Dans cette expérience prometteuse, les notes sont remplacées par des points de vie ou d’expérience. Résultats : une attention redoublée et une motivation décuplée !

En Suède, le jeu Minecraft a été utilisé par une enseignante afin de sensibiliser ses élèves aux enjeux environnementaux et de développement durable dans le cadre urbain. Ce jeu permet, en effet, de créer des mondes virtuels à partir de cubes, un concept directement applicable aux mathématiques. Apprendre en jouant deviendrait-il une réalité ?

Et même en France, les projets fleurissent. Une professeure de l’Académie de Créteil a développé le jeu sérieux L’Odyssée d’Ulysse pour initier des élèves de 6ème à la mythologie. Ces derniers sont amenés à construire leur propre scénario à travers les différents tableaux du périple d’Ulysse. Une idée très intéressante puisque les élèves ont dû effectuer des recherches documentaires pour développer leurs connaissances et compétences autour du sujet.

Et la liste est longue ! Vous pouvez vous référer au dossier spécialement consacré à l’ensemble des projets de serious games dans les académies françaises sur le site Eduscol : http://bit.ly/1874AxY

 

« On peut en savoir plus sur quelqu’un en une heure de jeu qu’en une année de conversation ». Dans le monde de l’éducation, cette fameuse expression de Platon pourrait prendre tout son sens pour mieux comprendre les difficultés des élèves et les mener à une meilleure compréhension du monde qui les entoure.

 

Sources : Infobourg (25/10/2013), Blog Jeux-sérieux (24/10/2013), Forbes (12/09/2013)

Post comment