Serious Games : Restez jeunes en jouant à des jeux sérieux

Les jeux vidéo sont-ils forcément synonymes de violence et de repli sur soi ? Point sur l’impact positif des jeux vidéo et notamment des Serious Games sur les capacités cognitives des joueurs.

 

Les jeux vidéo sont-ils forcément synonymes de violence et de repli sur soi ? Avec la sortie de l’opus 5 de GTA, le débat est une nouvelle fois relancé. Néanmoins, l’univers du jeu vidéo est bien plus diversifié qu’on ne le pense comme le montre une étude récente parue dans Nature. Point sur l’impact positif des jeux vidéo et notamment des Serious Games sur les capacités cognitives des joueurs.

Serious Games : Restez jeunes en jouant à des jeux sérieux

Les jeux vidéo sont-ils bons pour la santé ?
Les jeux à visée pédagogique ont connu un regain d’intérêt que ce soit en entreprise ou même dans le milieu médical. D’autres jeux, comme l’entraînement cérébral du Dr Kawashima, ont connu un important succès auprès du grand public. Mais qu’en est-il réellement de leur impact ? Sont-ils vraiment efficaces ? Bien sûr, on entend parler de cas extrêmes où des joueurs se seraient inspirés de jeux pour commettre des délits. Néanmoins dans la majorité des cas, les jeux aident au développement comme les jeux de stratégies par exemple. Certaines études montrent d’ailleurs les bienfaits des jeux vidéo. Ces derniers permettraient notamment aux jeunes, dans certains cas, d’être davantage responsables socialement et de devenir de bons citoyens (étude du Dr Sanford de l’Université de Victoria, juin 2013). Les gamers seraient donc autre chose que des geeks sans vie sociale ?

 

Le jeu Neuroracer : le Serious Game au secours de votre cerveau !
Au-delà de leur impact positif pour les jeunes, les seniors peuvent également être amenés à jouer dans un objectif thérapeutique et ludique. Oubliées les parties de cartes interminables en maisons de retraite, place à l’interactivité grâce aux jeux vidéo !

Des jeux à visée thérapeutique, comme NeuroRacer, redynamisent en effet le cerveau. Ainsi, après avoir joué à ce jeu, des personnes de plus de 60 ans ont une attention et une capacité à gérer plusieurs tâches, équivalentes voire supérieures à celles de jeunes d’une vingtaine d’années.

En outre, les joueurs vivent une expérience immersive, à la fois sonore, tactile et visuelle. Sans s’en rendre compte, les sujets entreprennent donc grâce au jeu un travail cognitif et développent leur capacité cérébrale pour réussir les missions du jeu.

Encore une très belle initiative du côté américain mais une réalisation qui laisse encore à désirer ! On regrettera une nouvelle fois la pauvreté graphique du jeu.

A quelques jours de la Journée Mondial Alzheimer (21 Septembre), cette étude est plus d’actualité. En effet, des chercheurs* ont mis en avant qu’une stimulation intellectuelle/cognitive importante après la retraite pourrait réduire jusqu’à 3% par année de stimulation supplémentaire les risques de développement des lésions liées à la maladie d’Alzheimer.

 

Sources : Le Nouvel Observateur (17/09/2013), Presse-Citron (06/09/2013), CNET (05/09/2013), TELEMATIN (19/09/2013)

 

Articles similaires :
–    Serious Games et santé : la prescription médicale n’aura plus de secrets pour vous
–    Serious Games : on ne plaisante pas avec la santé !
–    Un Serious Game pour mieux évaluer et gérer la douleur des enfants

Post comment