Un labo dédié aux Serious Games pour encourager l’innovation

Le Serious Game n’a pas fini de faire parler de lui. Son développement se poursuit inexorablement avec la création d’un laboratoire qui lui est totalement dédié : le Serious Game Research Lab. Celui-ci a pour but de favoriser l’innovation et les initiatives en matière de jeux sérieux. Tout un programme !

 

Un labo dédié aux Serious Games pour encourager l’innovation

Un laboratoire pour regrouper les savoirs et compétences sur les Serious Games
Le Serious Game Research Network, Groupement d’Intérêt Scientifique (GIS) créé au sein de l’Université de Toulouse, a officiellement été lancé au début de mai 2013. Ce laboratoire regroupe les compétences scientifiques et techniques de 11 acteurs de la recherche, de l’innovation et du transfert de technologie en matière de jeux sérieux tels que l’Université de Toulouse, le CNRS, l’entreprise KTM Advance ou encore l’association Ludoscience. Sur un secteur en pleine croissance – le marché français pourrait atteindre 84 millions d’euros fin 2015 (chiffres IDATE) – le GIS vise à créer un environnement de recherche basé sur une collaboration entre les différents acteurs du secteur.

 

De nombreux projets à venir
Deux champs d’application sont spécifiquement visés : les sciences et la santé. Ces deux domaines sont en effet très demandeurs de jeux sérieux (Pours plus d’informations : Un Serious Game pour mieux évaluer et gérer la douleur des enfants, Sensibilisez au handicap en entreprise grâce aux Serious Games).

Dans ce cadre, le Serious Game Mecagenius basé sur le génie-mécanique a été développé. Il permet de découvrir un atelier de fabrication, d’apprendre à usiner des pièces en utilisant des machines-outils à commande numériques (MOCN) et de gérer un projet de fabrication dans un atelier virtuel. De même, dans le secteur de la santé, c‘est le 3D Virtual Operating Room qui a vu le jour. Ce projet permet de former et entraîner les professionnels du bloc opératoire à la gestion des risques et à la prévention des événements indésirables graves.

Première structure de ce type dans ce domaine, le GIS Serious Game Research Network montre que le Serious Game est un secteur en pleine croissance et qu’il faut désormais le prendre au sérieux !

Cliquez ici pour retrouver l’intégralité de l’article sur le site du Centre Universitaire Jean-François Champollion (mai 2013)

Post comment