Un serious game contre la dépression

Les jeux vidéos ne sont pas néfastes au développement des adolescents ! La preuve, Xavier Pommereau, chef de service du Pôle aquitain de l’adolescent au CHU de Bordeaux, travaille sur un projet de serious game pour venir en aide aux adolescents.

 

Par Emilie Poyard, ELLE.fr, le 23/07/2012

Comment vous est venue cette idée ?
Xavier Pommereau. L’idée vient d’une observation : les jeunes ados se disent davantage en montrant les choses qu’en les exprimant. Prenez leur look par exemple : être habillé en gothique ou en lolita cela signifie quelque chose ! Au centre Abadie (89 rue des Sablières, à Bordeaux), il n’y a pas d’entretien avec le psy avant 10h. Avant, c’est l’heure du lisseur et du maquillage pour les filles… quand les garçons évaluent la chute de leur tee-shirt sur leur pantalon. Dès qu’un patient rentre dans mon service, il doit créer son avatar, un peu à la manière des « Sims 3 », mais en plus réel. Les ados font tout leur possible pour que cette incarnation numérique leur ressemble : on les reconnaîtrait dans la rue ! Cela a tellement de succès que ce n’est jamais arrivé qu’un ado refuse d’y participer.

Pour découvrir la suite, suivez ce lien

Post comment